Anthox se moque du monde : prix 2018 de la mauvaise foi

Le 6 aout 2018, le vidéaste Lucas Hauchard, alias Squeezie, dénonce, dans un tweet, le comportement de collègues « qui profitent de la vulnérabilité psychologique de jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels ». Un hasthag #BalanceTonYoutubeur apparaît ensuite sur twitter où les victimes témoignent. Le 8 août, le Parisien sort une enquête montrant les vidéastes Wassim Benslimane, aka WassFreestyle, Anthony Thiberge, connu sous le nom d’Anthox Colaboy, Mathieu Richard, sévissant sous le pseudo de Math Podcast, et Efkan Kurnaz, alias From Human to GOD, ont eu un comportement inapproprié avec des mineures pour leur solliciter des nudes et des faveurs.

Les vidéastes incriminés démentirent fermement les accusations, à l’image d’Anthox Colaboy, qui a annoncé son intention de porter plainte :

Capture_du_2018-08-21_13-14-24

Tweets du 9 août du vidéaste Anthox Colaboy, qui nie les accusations portées contre lui par le journal Le Parisien, et annonce son intention de porter plainte.

Je dois avouer que j’ai été pris d’un sacré fou rire à la lecture de ces deux tweets. D’abord, le business model d’Anthox Colaboy, parangon de la critique youtube, est fondé sur l’humiliation. Dans sa série « Mes Chers Non Abonnements », Anthox Colaboy passe son temps à tirer sur des ambulances qu’il ridiculise.  Les critiques peuvent être fondées ou non. Mais, ce n’est guère étonnant, que les personnes visées en profitent pour mettre le nez d’Anthony Tiberge dans son caca. C’est ce qui s’est passé avec Vincent Macario quand celui-ci a partagé massivement mon billet sur le soutien d’Anthox Collaboy à des vidéastes aux idées haineuses qui s’adonnent au harcèlement.

La réaction d’Anthony Tiberge fut de m’insulter pendant 20 minutes de live et de me donner en pâture à ses abonnés, qui ne se sont pas privés de venir m’insulter, faisant preuve d’un langage très fleuri :


La personne ci-haut me prenait bien pour un journaliste. Voir d’autres m’ont carrément confondu avec Macario:

Evidemment, ce ne sont pas les deux seuls. J’ai d’autres commentaires en réserve. Bref, dire qu’on n’a jamais intimidé et harcelé, quand on pratique soit-même le dogpiling, c’est fort de café. Pour celleux qui ne connaissent pas, le dogpiling veut dire littéralement le “lâcher de chiens“. Cette expression est utilisée dans le football américain pour désigner l’amoncellement de joueurs sur la balle.

dogpile

Photo d’un dog pile dans un mach de football américain. Les joueurs d’une équipe s’amassent sur le joueur de l’équipe adverse qui a le ballon.

Sur internet, un dogpile désignera une situation où un groupe de personne s’acharnent sur une autre dans une discussion. Un vidéaste avec une communauté a juste à pointer du doigt une personne qui le dérange pour que sa communauté se charge de faire un dogpile sur la cible.

Est-ce sûr qu’Anthox n’a jamais intimidé personne ? Pas si sûr quand on voit dans cette vidéo comment il s’adresse à l’autre personne en face de lui, qui est le vidéaste derrière Studio Bubble Tea:

Dans le monde magnifique d’Anthony Tiberge, seul ce qu’il raconte existe. Il croit qu’il peut nier la réalité à sa convenance. Il croit qu’il n’a jamais harcelé et intimidé, alors qu’il pratique le dogpile. Il croît qu’il n’a jamais importuné de mineurs alors qu’il leur envoie des photos et les drague lourdement avec des messages  connotation sexuelle. On peut rajouter aussi que tous les cadavres ne sont pas sortis du placard.

Add Comment

Required fields are marked *. Your email address will not be published.